Au feu les pompiers

Il y a des jours où on ferait mieux de rester coucher. Maman, comme tout les jours mets une machine à laver en route et retourne dans la salle à manger. 20 à 30 minutes plus tard, Théo le chat vient voir maman en miaulant. Mais maman n’a pas envie de se lever de sa chaise pour voir ce qu’il veut. Elle croit à un caprice. 10 minutes après, maman trouve qu’il y a une drôle d’odeur dans la maison. Une odeur de plastique fondu. Elle va voir sur le balcon mais l’odeur est moins forte. Elle se rend compte que ça vient de la maison, Théo qui en profite pour lui montrer d’où sa vient l’amène vers le couloir et là, maman découvre un nuage de fumée.

Ni une ni deux, elle attrape un foulard qu’elle se met sur le nez pour voir ce qu’il se passe. Elle doit allumer la lumière de la salle de bain car il y a beaucoup trop de fumée et elle ne voit rien. Une fois la lumière allumée, elle découvre que la fumée sort du lave linge. Maman toute calme, éteins la machine à laver, la débranche et ressort. Elle sait qu’elle ne peut pas l’ouvrir à cause du système de sécurité. Elle revient une minute après. Fait couler l’eau par la pomme de douche, vérifie que la plaque du dessus de la machine n’est pas chaude, l’ouvre en grand et tout de suite verse l’eau dans la machine. Il y a encore plus de fumée et l’eau arrive directement sur le sol sous la machine. Maman en déduit que le fond a certainement fondu. Après avoir fait ça, elle revient dans la salle à manger et prend le téléphone. Vous croyez qu’elle va appeler les pompiers? Vous faites erreur. Elle appelle mon arrière grand père pour lui raconter et lui demander de réparer la machine parce qu’elle en a besoin. La seule solution et la plus rapide est de la remplacée. Papi pense à juste titre que la machine à laver a été prise de combustion spontanée et que rien ne pourra la sauver. Pas grave, il en reste encore une en stocke.

45 min plus tard, la fumée à commencer à s’ évacuer et maman décide d’ouvrir le tambour. Surprise, il est coincé. Elle mettra plusieurs heures à le décoincer. Une fois qu’elle y réussit, elle l’ouvre et sort le linge. Tout n’a pas brûlé. Aura été sauvé quelques jeans, un peignoir et des sous vêtements. Par contre elle y a laissé un drap, des tops et un caleçon qui ressemble plus maintenant a un pagne de nudiste qu’à autre chose. Une fois le tambour vidé elle y découvre un gros trou. Elle peut presque passer sa main dedans.

Cette histoire l’a fait bien rigolé. Mais elle a oublié une chose très importante. Même si elle a sut se débrouiller seule pour maîtriser cet incendie, elle aurait dut appeler les pompiers pour qu’un expert puisse faire un certificat à l’assurance. Et puis il aurait quand même fallut vérifier qu’elle n’ait pas avaler trop de fumées toxiques. Mais non maman est comme ça.Des fois elle mérite une paire de baffes.

Que s’est il passé ce jour là? Et bien le remplissage d’eau n’a pas fonctionctionné et la résistance s’est mise en route dut à un dysfonctionnement d’une petite pièce très utile dont elle n’a pas retenu le nom.

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»